Catégories

Comment avoir un bon dossier pour un crédit immobilier ?

Comment avoir un bon dossier pour un crédit immobilier ?

Avoir un bon dossier pour un crédit immobilier est nécessairement important. Plusieurs critères doivent être remplis pour se donner les meilleures chances d’obtenir l’accord d’une banque avec des conditions de crédit adaptées à ses besoins. Dans cet article, nous vous donnons les 9 éléments principaux que les banques jugent afin de vous donner une réponse positive.

A lire aussi : Comment déclarer les revenus immobiliers ?

Vous voulez devenir propriétaire pour la première fois ou investir dans la location immobilière mais vous ne savez pas par où commencer, dans l’anxiété de savoir si une banque vous prête l’argent nécessaire à la réalisation de votre projet.

A lire aussi : Réaliser un diagnostic de performance énergétique (DPE) : comment faire ?

Pour obtenir une réponse positive, il est essentiel d’avoir un bon dossier pour un crédit immobilier. Ce fichier se compose de plusieurs éléments liés à votre situation financière bien sûr, mais aussi à votre capacité à montrer que vous n’êtes pas un dépensez, déjà endetté et combien, et si votre projet est sur la bonne voie.

Dans cet article, nous vous donnons les 9 conseils principaux pour réussir le test.

1. Avoir une bonne image

Initialement et il est logique, vous vous tournerez naturellement vers votre banquier. Avoir une bonne relation est déjà un bon point de départ, ou du moins une compréhension cordiale. Vous demandez peut-être des centaines de milliers d’euros pour votre projet, il est donc essentiel de ne pas être en colère contre son conseiller.

À la première date, soyez présentable. Sans aller au costume de cérémonie, dites-vous que votre conseiller ne connaît pas nécessairement l’ensemble de son portefeuille de clients. La première impression est souvent la bonne, ne soyez pas négligée. Soyez à l’image de votre projet et surtout mettez-vous à la place de votre banquier : à qui auriez-vous confiance ?

Inversement, si votre banquier ne vous inspire pas confiance (hésitant, incertain de lui, négatif, pas de bons conseils), se tourner vers d’autres institutions financières, ce n’est pas ce qui manque !

2. Avoir une situation personnelle stable

Si vous êtes un employé, soyez sur une base permanente. Si vous n’êtes pas encore, il vaudra mieux attendre un peu plus. Si vous êtes un entrepreneur autonome ou entrepreneur, votre revenu n’est pas censé être régulier même s’ils sont supérieurs à un salaire français moyen. Prouvez donc à votre banquier que vos encaissements sont réguliers et pendant un certain temps, l’idéal étant de 3 ans de chiffre d’affaires.

Comme vous le comprenez, votre situation financière doit être saine.

Le plus : être un fonctionnaire, ont la plus longue ancienneté.

Si vous agissez comme il s’agit d’un choix personnel, indiquez un revenu régulier et expliquez pourquoi vous avez choisi ce statut particulier. Soyez convaincant.

Vous êtes spécialisé dans une profession mais votre CV est long comme une journée sans pain parce que vous avez tendance à avoir une bugeotte : ici aussi prouver un revenu régulier, votre compétence qui fait de vous quelqu’un que les entreprises arrachent, et surtout pourquoi vous travaillez de cette façon.

3. Un projet cohérent

Votre projet immobilier lui-même est important pour le prêteur. Voici une liste des principales préoccupations qu’un prêt possible pour votre banque peut être :

— le prix de la propriété : demandez de ne pas trop payer votre future propriété.

— acheter dans une zone portante : la situation de la propriété permettra de facilement la revente ou la location. Évitez les propriétés situées près des chemins de fer, ancienne façade, pas d’ascenseur, pas de parking, pas de commerces ou d’écoles à proximité, etc.

— pas ou peu de travaux prévus à l’intérieur de la propriété et dans la résidence s’il s’agit d’un appartement (ascenseur, réparation de façade, peinture, porte avec code etc.).

— la surface de la propriété : si vous êtes seul et selon vos revenus ne visent pas un appartement trop grand, soyez cohérent et patient. C’est votre capacité financière qui limitera ou non la surface de votre avenir chez vous.

— la distance poul/dodo : plus le bien est proche de votre lieu de travail, meilleure sera la compréhension de votre projet.

Montrez à votre banquier que vous êtes une personne supposée avec la tête sur vos épaules. Ne surestimez pas votre capacité d’emprunt avec des biens qui ne vous correspondent pas, avec des biens insalubres ou qui nécessitent trop de travail que vous ne serez peut-être pas en mesure de faire face. Soyez au minimum au courant des prix du marché dans le (s) secteur (s) que vous recherchez.

4. Un taux d’endettement limité

La célèbre dette 33%, vous les connaissez nécessairement. Et c’est la première chose que le banquier calculera pour évaluer votre cas.

Il vaut donc mieux, si votre revenu est modeste, de ne pas avoir un crédit en cours ou de le payer pour avoir un bon dossier pour un crédit immobilier.

Sachez que votre banquier va cogner vos relevés de compte et vous vous sentirez peut-être un peu nu. Mais cela est nécessaire, c’est pourquoi il est nécessaire de présenter des comptes équilibrés, libres de tout crédit à la consommation (voiture, appareils ménagers, climatisation, divers abonnements, autres) et libre de toute dépense intempestive…

Si votre banquier considère que vous êtes un dépensier, cela peut constituer un obstacle à votre confiance dans votre capacité à rembourser l’échéance du crédit.

5. Possibilité d’enregistrer

Posséder un livret d’épargne est un atout important pour votre banquier. Cela lui prouvera que vous savez mettre de l’argent de côté. Pour que cela soit valide, vos économies doivent être régulières. Une centaine d’euros par mois est déjà un signe de bonne santé financière et prouve à votre banquier que vous vous inquiétez de moins chanter demain. Une panne avec votre voiture est venue si vite… Ou pire encore, malheureusement c’est le lot de tout le monde.

Un fichier avec un client trop souvent découvert sera refusé presque à coup sûr. La chose est dite. Si vous l’êtes dans ce cas, modifiez votre consommation, ouvrez un livret d’épargne et revenez à la charge.

Si vous parvenez à le convaincre que vous continuerez sur ce chemin, vos chances seront plus élevées. Tout l’argent mis d’un autre côté rapporte des intérêts pour vous comme pour la banque.

Au-delà de la demande de crédit immobilier, nous vous conseillons de mettre de l’argent de côté chaque mois, afin de ne pas vous trouver mauvais en cas de pépins… Être prévu.

6. Apport

Ne craque pas les dents tout de suite. C’est un point noir dans l’esprit de tout emprunteur et il est évident que si vous avez une contribution, votre dossier contiendra un dans… more.

Mais ! De nos jours, les banques s’intéressent moins à l’apport personnel parce qu’elles savent très bien que la situation de chaque personne peut être difficile dans la situation actuelle. Donc, ne paniquez pas si vous n’avez aucune contribution, rien ne sera remis en question, si les précédents sont respectés et si les précédents futurs aussi.

Pour les profils avec une contribution, 10% du montant de la propriété est recommandé. Cela correspondra à la couverture des honoraires de notaire et frais d’agence. La contribution vous permettra de mieux négocier les conditions de votre crédit. En effet, il ramène au point précédent : si vous avez une contribution, cela prouve que vous savez économiser en vue d’un projet de crédit immobilier. Aux yeux du prêteur, il est évident que c’est un très bon point.

Enfin, il est logique que si vous avez une contribution, celle-ci couvrira une partie du coût de la propriété et donc la demande de crédit sera moins importante. Si votre banque vous prête moins d’argent, c’est moins de risque pour elle.

Pour les jeunes qui veulent acheter, vous n’avez pas nécessairement eu le temps de mettre l’argent de côté et les banques le savent. Le prêt PTZ (prêt à taux zéro) ou 1 % de prêt employeur peut être utilisé dans le calcul de la cotisation. Pensez-y.

7. La durée du crédit

Si vous respectez les points précédents ou dans la grande majorité, un prêt de 25 ans sera plus cher que sur 15 ans. Pourquoi ? Le risque.

Prêter de l’argent à une personne de plus de 30 ans est deux fois plus probable que le train a déraillé en route qu’en 15 ans. C’est pourquoi plus vous respectez les points précédents de cet article, moins la durée de votre crédit est longue et moins vous paierez d’intérêt.

Votre âge sera pris en compte, comme avec l’assurance maladie. Un jeune offrira un profil moins risqué qu’une personne plus âgée. C’est pourquoi la durée d’un prêt est importante. Il permet certainement d’étaler le prêt sur une période plus longue et donc de payer des paiements mensuels moins élevés, mais la banque ne le verra pas nécessairement avec le même œil.

Un autre avantage pour les jeunes est que votre revenu est censé augmenter avec le temps, de sorte que votre capacité à rembourser sera plus facile que vous allez.

Enfin, un jeune est susceptible de quitter son premier foyer pour en trouver un plus grand au fur et à mesure que sa famille grandit. Elle cherchera donc plus souvent à vendre et donc à rembourser le crédit à l’avance.

8. Aidez-vous auprès d’un négociateur

Voici deux idées fausses sur le monde de la banque et le prêt immobilier :

— votre banquier n’est pas nécessairement un spécialiste du prêt immobilier ! Et oui, il passe 99% de son temps à gérer des comptes bancaires plutôt que de négocier votre dossier de crédit avec son employeur.

— les courtiers sont chers ! Ça dépend des courtiers. Vous avez les courtiers qui facturent des frais de dossier, peu importe la négociation effectuée et quelle que soit votre réponse. Et puis il y a ceux qui ne prennent pas de frais de dossier parce qu’ils se sont payés directement à partir de la banque prêteuse. Finance’Immo83 est placé dans cette deuxième catégorie. Nous sommes donc obligés de négocier au mieux les conditions de votre crédit futur afin que vous puissiez les accepter. Donc vous le comprenez facilement : vous avez tout à gagner et rien à perdre en nous faisant confiance. Même si les conditions que nous vous proposons ne vous conviennent pas (c’est rare ^^) nous ne vous demanderons pas pas de frais .

9. Fais-nous confiance !

Comme indiqué au point précédent, nous ne prenons pas de frais de dossier, quelle que soit votre réponse.

Nous avons d’autres atouts :

— notre horaire nous permet de vous accueillir du lundi au vendredi de 9h à 18h et le samedi de 9h à midi. Cependant, si vous avez besoin de plus de temps le matin ou le soir, nous pouvons vous proposer un rendez-vous plus tôt ou tard.

— notre espace enfants : de l’entrée à notre bureau, vous pouvez laisser votre enfant jouer et dessiner dans son espace dédié sous le regard bienveillant de notre secrétaire.

— entre la première et la seconde, nous ne prenons qu’une semaine pour négocier avec les banques et vous offrir les conditions de crédit obtenues.

— notre bonne humeur 24 heures sur 24 : nous sommes passionnés par notre entreprise et chaque client le ressent. Vous pouvez le voir sur notre page Facebook.

— nous battons régulièrement les records de taux négociés.

Nous espérons vous accueillir bientôt dans notre cabinet afin de vous offrir les meilleures conditions de crédit pour votre projet immobilier.

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons