Les étapes de construction d’une maison

Lorsque vous envisagez de construire votre maison, il est important de suivre certaines règles, et surtout, de ne pas brûler aucune étape. Pour réaliser un projet de cette ampleur, tant pour une petite maison traditionnelle que pour une spacieuse villa contemporaine, l’approche de la construction est toujours la même : voici les 10 étapes à suivre pour la construction de votre maison individuelle, de l’idée initiale du projet à l’emménagement…

Définir le projet et calculer son budget

La première chose à faire est de définir clairement votre projet de maison individuel  : emplacement, taille, environnement, type de maison,…

Ainsi, il est nécessaire de calculer aussi précisément que possible son budget  : le coût des terrains et les notaires associés, le coût de la construction, les coûts accessoires, etc.

Il convient également d’évaluer une durée approximative du travail (en tenant compte des paramètres maximaux : climat et autres) afin desavoir quand le déménagement sera possible.

Trouvez le terrain parfait

Le choix du terrain est la clé de l’installation de votre future maison. Les questions préliminaires à poser sont les suivantes :

« Est-ce que la terre est servie ? » Si oui, est-il connecté aux différents réseaux (eau, gaz, électricité, égouts, téléphone) ?

— Est-ce une zone inondable ? Y a-t-il des risques d’effondrement, des risques naturels et industriels ?

— Y a-t-il des servitudes de passage ?

— Combien sont les taxes locales (taxe foncière, taxe de logement, taxe locale sur l’équipement) ?

D’ autre part, il est nécessaire de prêter attention à la forme et à l’élévation du terrainqui aura leur importance par rapport au type de construction à effectuer sur elle.

Trouvez votre nouveau constructeur de maison

Le choix du constructeur individuel est un choix plus important, car il està propos de lui que le suivi du site, la qualité du projet final, le respect des délais et des coûts et d’assurer le travail aux normes les plus élevées.

Il est essentiel de compter sur une entreprise financièrement stable, fondée depuis au moins quelques années et disposant de toutes les garanties de fiabilité. N’hésitez pas à demander à voir les derniers résultats de construction et à rencontrer les clients pour obtenir un maximum de commentaires.

Élaborer un plan de construction (conception)

C’ est à ce stade que le plancher de la maison doit être défini en fonction de sa taille, type, suostile, terrain, PLU,… Alors que certains optent pour un modèle de maison par défaut, d’autres préfèrent l’originalité et la touche personnelle pour leur futur nid confortable.

Traditionnel ou contemporain, sur un seul niveau ou sur un étage, de 50 à 250 m2 (ou plus), orienté sud ou moins, avec ou sans extension, en L, en T ou en Tautres… plans doivent être établis par un concepteur ou un architecte, puis validés avant le début de la construction.

Obtenir un permis de construction

Si un constructeur de maison est utilisé, il sera responsable de la demande d’un permis de construire. Sinon, c’est au futur propriétaire de le faire. Les procédures sont effectuées à la mairie de la municipalité concernée (service d’urbanisme).

Le dossier doit comprendre : Cerfa, un plan de situation au sol, un plan de masse, un plan de coupe du sol et de construction, une description du projet, etc. Ce dossier doit être présenté à la mairie ou envoyé en 4 exemplaires pour enregistrement. La mairie enregistre la demande et donne l’autorisation (après validation) de commencer les travaux à une date définie.

Financement de projets

Finaliser le créditl’immobilier est une étape essentielle, sauf si vous avez la possibilité de payer en espèces ! Les banques et les prêteurs examinent minutieusement chaque cas avant de prêter des biens immobiliers : capacité d’emprunt, ratio de la dette au PIB (moins de 33 %), durée du crédit, etc.

Si la capacité de prêt est validée, le prêt sera accordé très rapidement et le reste du projet se poursuivra. Mais heit arrive que vous devez faire le tour des banques et des courtiers avant d’obtenir le célèbre crédit !

Signer un contrat de construction individuel

Le contrat individuel de construction (CCMI) est signé avec le constructeur une fois la conception validée. Ce contrat offre plusieurs garanties importantes : la garantie de livraison aux prix et délais convenus, les éventuelles pénalités de retard, l’assurance obligatoire, les bons de garantie de 2 ans et 10 ans,… Grâce à cette signature, leConstructeur individuel est obligé de livrer la maison sur le temps clé en main, au prix prévu dans le contrat, et une maison est conforme aux lois en vigueur.

La construction elle-même : les travaux

Le travail comprend :

— Déménagement de terre

— fondations

—le dessous du corps

— le sol

— les murs

— le cadrage

— toiture

— menuiserie (portes et fenêtres)

Le deuxième travail comprend :

— équipement

— les finitions

— connexions

— isolation

— partitions

— revêtement de sol

— installations sanitaires

— les peintures

Il est essentiel de suivre l’avancement des travaux en visitant régulièrement le site (réunions sur le site, collecte de fonds, calendrier des visites, etc.).

Devenir propriétaire

La collection des clésest l’heure prévue de chaque nouveau propriétaire. Mais contrairement à ce que vous pourriez penser, cette journée n’est pas triviale : des précautions différentes doivent être prises, surtout en termes de contrôles. En fait, nous devons penser à la déclaration d’achèvement des travaux à déposer à la mairie, pour vérifier la conformité des travaux , les éventuels dysfonctionnements, les liens, la qualité des ouvertures, la possibilité d’émettre des réserves, etc.

ConfigurationEMM

Dernier détail, et non des moindres, avant de pouvoir enfin déposer ses cartons dans sa jolie maison neuve : assurer sa maison (assurance habitation multi-risques). Cette étape obligatoire fournit une garantie de couverture financière, quel que soit le risque de dommages encourus.

Une fois ce dernier processus administratif terminé, il s’agit dumoment pour apprécier votre nouvelle vie et profiter de la réalisation de ce projet incroyable a duré plusieurs mois !

Conseils pour faire construire sa maison

Quels prix pour une nouvelle construction ?

Bien qu’il existe des disparités régionales, les prix au m² pour une nouvelle construction commencent à 1200€/m² pour une maison clé en main achetée à l’étage. Pour une maison sur mesure conçue par un architecte, planifiez un budget minimum de 1500€/m². En forte évolution, les maisons en bois restent plus chères que les maisons traditionnelles. La préfabrication en atelier réduit les délais de livraison. Vous pourrez y vivre plus vite et gagner 1 à 2 mois d’intérêt si vous le financez avec un prêt bancaire. Elles sont accessibles à partir de 1600€ par m². En dessous de ces budgets, vous devrez mettre les mains sur vos pieds et réserver beaucoup de travail comme la peinture, les armoires et les espaces extérieurs.

Un projet bien conçu pour mieux vivre et économiser de l’argent

Pour optimiser votre budget, recherchez des mètres carrés inutiles. Les maisons compactes avec des surfaces rectangulaires vous permettent de contrôler les coûts de construction. Le positionnementL’intérieur de la pièce est facile et la circulation entre séjour/nuit/environnements humides est optimisée. En termes simples, la conception de votre projet est la première source d’économies. Mais pour être agréable à vivre et confortable en toute saison, voici quelques points trop souvent oubliés.

Orientation

Pour profiter de tous les espaces dont votre projet a besoin d’être intégré dans son environnement. Projection dans vos futures pièces pour mieux placer les fenêtres et encadrer les vues. Sachez que chaque orientation apporte ses avantages et ses inconvénients : Le Nord apporte fraîcheur en été. Le Sud offre de la lumière et de la chaleur en hiver. L’Orient est accompagné d’une belle lumière matinale et garantit de l’ombre les après-midi d’été. L’ouest attrapera la douce lumière du soir. Pergolas et voiles ombragées sont également d’excellentes solutions pour profiter d’une terrasse face au sud même en été. Vous pouvez compléter ces structures avec des plantations :feuilles persistantes ou feuilles caduques, haies…

Le choix des matériaux

Portez

une attention particulière au choix des matériaux et de l’équipement. Les matériaux visibles tels que les peintures, les sols stratifiés sont facilement remplaçables, tandis que le « cadre », c’est-à-dire le sol, les murs et le toit, ne peut pas être renouvelé sans travail lourd. Donnez-leur toute l’attention qu’ils méritent. Mieux vaut investir 10 000 euros dans l’isolation des murs et des toits dès le départ que 15 000 euros dans des systèmes de chauffage ultramodernes. Le bâtiment investit. Un design précis, des matériaux de qualité améliorent votre propriété. À la recherche du long terme : c’est l’une des clés du succès d’un projet !

Entretien

Une maison demande d’entretien. Planifiez le temps que vous êtes prêt à consacrer à la conception et ajustez vos choix en fonction de vos besoins. En bref : optez pour des luminaires en aluminium ou en PVC, des revêtements sans entretien, des revêtements poursols moins sales comme des planchers en bois massif… Et selon l’adage bien connu parmi les professionnels de la construction : « Sourire, construire. »

Batilinks.fr conseille, présente des produits, des services et des matériaux et met à disposition un réseau d’architectes, d’artisans et de professionnels de la construction pour construire, rénover et développer sonbien.

Que faut-il vérifier avant d’acheter sa maison ?

La différence entre l’achat d’une maison existante, ou d’un bâtiment, réside dans les normes . Pour assurer la qualité de sa maison, le constructeur s’appuie sur les normes de construction actuelles, qui garantissent la qualité. Alors qu’une maison existante peut être assujettie à (très) vieux règlements. Celui qui achète doit alors ouvrir les yeux.

Voici une liste des principaux points à vérifier lors de la visite d’une maison à vendre.

Pour vous souvenir de quelque chose lors de vos visites, téléchargez la liste de vérification avant d’acheter une maison

Réseaux

Électricité. Demander un diagnostic électrique, maintenant obligatoire pour les maisons de plus de 15 ans. C’est l’un des diagnostics immobiliers les plus utiles. Vérifiez les points les plus importants : la présence de la terre (« conducteur de protection »), son fonctionnement et la présence de protection des personnes (30mA). De l’eau potable. Hygiène sanitaire Fonctionnement de l’eau froide,système d’eau chaude et robinets. . Vérifiez les issues d’évacuation si elles sont visibles, affichez la position des yeux (soulevez les coussinets si nécessaire), demandez où se trouve la fosse septique (il doit y avoir une visite minimale), et une facture pour vider la fosse serait une bonne chose : regardez la date, sachant que la vidange se produit tous les 4 ans en moyenne.

Couvertures

Couverture . Observez les traces de fuites qui trahiraient les pertes précédentes. Vérifiez son étanchéité, l’absence de fuites dans les points dits « singuliers », tels que la crête, les changements de pentes… Il est difficile d’être exhaustif ici, parce que selon le type de toiture (tuiles, ardoise, bardeaux, tôle…), les changements de données.Gardez à l’esprit qu’il est toujours préférable d’avoir plus de pente que pas assez, plus de toiture que pas assez et plus de fixations que pas assez, lorsquevisible.

Cadre en bois . Il vaut la peine de soulever la trappe et d’avoir un oeil au grenier s’ils sont visitable. Le point clé est de vérifier si les bois semblent sains, contre l’humidité et les termites. Déjà visuellement, et battant, ils ne devraient pas sembler trop légers, cela peut être un signe de bois mangé par les termites. Si le bois est sain, vérifiez ou faites vérifier les joints et la forme du cadre. Cet audit plus technique évalue la performance du châssis sous des vents violents. Il doit être vérifié pour le renforcement, anti-déformation s’il s’agit d’une structure agricole industrielle, et pour le bois-bois et infinemolto assemblages importants, l’ancrage du cadre en bois aux murs de la maison.

Fondations et grand travail

Fissures dans les murs. Sortez la loupe et recherchez des fissures à droite des portes, des fenêtres, des murs. Les fissures ne peuvent avoir aucun impact ou traduire un troubleimportante de la fondation. Toutes les fissures ne sont pas sérieuses et ne signifient pas la même chose, mais vous voudrez certainement en savoir plus avant d’acheter. Une chose que vous pouvez observer en cas de fissure est de regarder si la fissure traverse le mur (la soi-disant à travers la fissure). Ne pas oublier les murs contre le sol en cas de sous-sol partiel, les murs de soutènement et les murs de la piscine quand ils sont visibles de la salle technique.

Ouvertures dans les murs . Si vous envisagez des projets de développement qui nécessiteraient l’ouverture d’un mur, vérifiez si leen question est prometteur, ce qui aura un impact technique et financier sur la transparence.

Isolation et confort

Exposition . Pour évaluer le confort de l’été, de l’hiver et de la luminosité, prenez votre boussole. Idéal dépend de votre région, mais le salon au sud, et les chambres à l’est est est une bonne configuration. Considérez aussi les ventsrépandue. S’il y a une terrasse, il vous fera savoir si vous serez bien protégé de la pluie : ce n’est pas toujours le cas !

Isolation thermique . Ce point est difficile à mesurer sans savoir ce qu’il y a dans les murs… La chose la plus simple est de compter sur le résultat de l’isolation – la consommation d’énergie de la maison. Essayez de demander au vendeur des factures d’hiver. Si vous montrez de l’intérêt pour sa maison, pourquoi refuser de lui montrer ?

Il pense qu’on achète pendant une saison, et qu’après les changements climatiques. Difficile d’évaluer le confort de l’été et de l’hiver pendant les saisons intermédiaires, le printemps et l’automne, mais vous devez essayer d’imaginer !

Isolation acoustique . S’il y a un plancher, faites sauter quelqu’un sur votre chambre pour voir s’il y a assez d’isolation acoustique (bruit de choc) entre les pièces, à votre goût. Et fermez toutes les fenêtres pour évaluer la transmission du bruit externe. Le bruitest une nuisance et la tolérance au bruit est différente en chacun de nous. Aussi, visitez la maison, si possible, en dehors des zones très calmes (week-ends, vacances…) pour savoir si elle correspond à votre zone de confort acoustique.

Deuxième emploi

Revêtement extérieur . Qu’il s’agisse de peinture, de plâtre ou de bardage en bois, évaluez la suacondition car le revêtement protège contre la pluie et les intempéries, et la refabrication est toujours coûteuse.

Cheminée . Demandez si cela fonctionne, si elle est maintenue, et si elle participe beaucoup au réchauffement en hiver.

Problèmes d’humidité et d’étanchéité . Recherchez des fuites, des traces d’humidité croissante du sol, des « champignons », du salpêtre, du condensat, des fuites possibles dans les murs.

Chauffage/Climatisation . Vérifiez les factures d’exploitation et d’entretien.

Menuiserie extérieure . Vérifier si le bois est sain et l’épaisseurde verre. Aussi difficile qu’il soit d’évaluer une boiserie moderne, vous savez qu’un verre très mince de 4 mm aura une isolation regrettable.

Ventilation . Dans la salle de bain, ou dans une moindre mesure la cuisine, une bonne systemaventilation, fonctionnelle et entretenue, vous protégera des odeurs et de la condensation.

Autres risques

Risques naturels . À faire dès que votre maison suscite votre intérêt : consultez le PPR (Plan de Prévention des Risques) dans la région, disponible à la mairie ou sur Internet, selon votre département. Le numéro cadastral de l’intrigue peut aider, mais il n’est pas nécessaire a priori. Le PPR vous indiquera si la zone est exposée à des risques naturels : inondations, glissements de terrain, risques sismiques, etc.

Termites . Ne paniquez pas si vous voyez des traces de termites, mais vous devez examiner minutieusement tout le bois de la maison, le cadre et la menuiserie interne et externe. Le diagnostic des termites n’est pas nécessairement grandaider, car il est souvent difficile de comprendre l’étendue des termites. Selon l’étendue des termites, vous pouvez prendre en considération un peu de bois, ou traiter.

Aménagement urbain . Ce n’est pas le domaine de choix pour un contrôleur technique, donc je ne vais pas m’attarder sur le sujet. Juste un conseil : consultez le PLU (Plan Local d’Urbanisme) peut vous informer sur les servitudes, les emprises possibles et les COS restants pour savoir si vous avez une possibilité d’agrandissement sur le terrain.

Enfin, vous pouvez également utiliser un ingénieur de construction pour un diagnostic robuste

Cette liste vous semble-t-elle exhaustive en ce qui concerne les contrôles techniques ? Partagez dans les commentaires les contrôles à qui vous attachez le plus d’importance.

Termites . Ne paniquez pas si vous voyez des traces de termites, mais vous devez examiner minutieusement tout le bois dans la maison, le cadre et la menuiserieinterne et externe. Termites diagnosticinon est nécessairement une grande aide, car il est souvent inexact. Selon l’étendue des termites, il est recommandé de changer certains bois ou de les traiter.

Comment améliorer l’isolation de sa maison

baromètre Qualitel . Pourtant, ces ennuis peuvent être résolus en renforçant l’isolation acoustique de la maison. Mais avant d’agir, il est important d’identifier l’origine et le type de bruit. Près d’un Français sur 4 souhaite changer de logement dans les 3 prochaines années, dont 16% est dû à un problème de bruit, selon le

Les différentes étapes pour isoler correctement

Avant de commencer le travail, il est essentiel de déterminer avec précision le type et l’origine du bruit qui affecte négativement votre confort. Vous pourrez ensuite identifier les murs de la maison à isoler et reconnaître la nature de celle-ci (brique, béton, cloisons, planchers en bois, etc.) pour choisir l’isolation acoustique la plus appropriée.

Quelle mesure et quel type de bruit ?

Après avoir dormi, vos enfants sont réveillés par les sons de la vie quotidienne dans lesalons dans la maison ? Entendez-vous vos voisins d’en haut entrer dans leur appartement ? Il est nécessaire d’identifier ces bruits nocifs et de mesurer leur volume sonore pour fournir une solution d’isolation acoustique appropriée.

Il y a 3 grands types de bruit qui peuvent affecter votre confort et celui de vos proches au quotidien :

  • Bruits aériens : Étendez dans votre maison à travers les fenêtres, les portes ou la ventilation. Ils peuvent venir de l’extérieur, comme la circulation routière, ou de l’intérieur, comme la télévision.
  • Bruits d’impact : propagation à travers la structure du bâtiment par vibration. Il s’agit souvent de tomber ou de déplacer des objets, du bruit des
  • marches… Bruits de l’équipement : De nombreux appareils ou systèmes peuvent émettre du bruit, comme la chaudière, la tuyauterie, l’ascenseur, etc.

En ce qui concerne le volume du son, par exemple, une coche de l’horloge représente20dB. Un lave-vaisselle de travail émet 60 dB. Le passage d’un train mesure 80 dB. Alors que le décollage d’un aéronef est estimé à 140 dB. Un bruit est appelé « très bruyant » de 70 dB.

Quelle solution d’isolation acoustique à considérer ?

Indépendamment du bruit, les matériaux d’isolation thermique ont souvent un impact sur la propagation du bruit, en raison de leur composition. En raison de la loi de la masse, plus la densité d’un matériau est grande, plus il réduira le bruit.

Pour mesurer la performance des matériaux, les éléments suivants sont utilisés :

  • l’ indice Rw qui doit être le plus élevé
  • de

  • l’indice Lw pour le bruit de choc l’indice Aw correspond à
  • l’absorption du matériau

Isolation des murs et des

cloisons Pour plus de simplicité, installez des panneaux sandwich entre deux partitions ou des contre-partitions de maçonnerie. Il est aussiVous pouvez utiliser l’isolation placée sur un cadre métallique et des plaques de plâtre.

Isolation du sol

Installez un revêtement tel qu’un tapis épais ou un parquet flottant. Pensez aussi aux plafonds suspendus avec une isolation qui va briser la propagation des ondes sonores. Les plaques flottantes comprennent également une couche isolante, avec des performances très élevées, mais nécessitent un travail intensif.

Isolation de la menuiserie

Il est impératif d’avoir des fenêtres et des portes en bon état. Choisissez un double vitrage asymétrique ou renforcé, avec une performance sonore supérieure (supérieure à 35 dB). Donner également la préférence aux châssis disjoints qui limitent la propagation du bruit d’air.

[ Focus] Tous les nouveaux bâtiments doivent être conformes aux normes qui définissent les performances acoustiques requises. Demandez-vous avant d’envisager un emploi.

[Conseil professionnel] Appelez un professionnel pour configurer simultanément l’isolation acoustique et thermique, ce qui améliorera votre confort.

Article rédigé par Marie DUBUC en novembre 2017 et mis à jour en avril 2019.