Catégories

Quels revenus sont pris en compte pour la taxe d’habitation ?

Quels revenus sont pris en compte pour la taxe d’habitation ?

Depuis 2018, la réforme de la taxe sur le logement a été mise en œuvre et vise à débourser progressivement de la taxe sur le logement 80% de la population française. Ce nouvel arrangement concerne les résidences principales et leurs dépendances (lire la suite) et fait donc partie des taxes liées au logement.

En 2021, 80 % des ménages bénéficient d’un rabais de 100 % de la taxe sur le logement. Pour savoir si vous êtes bénéficiaire de ce régime cette année, allez dans cette section pour connaître les seuils de ressources à ne pas dépasser en fonction de la composition de votre famille. Un simulateur est également mis en ligne par les autorités fiscales.

A voir aussi : Quel est l'intérêt de recourir à un blog d'informations avant d'investir dans l'immobilier

En fonction de votre situation, vous pouvez également bénéficier d’une exonération de la taxe sur le logement (plus d’infos). Cette exemption est également valable pour la contribution au secteur audiovisuel public.

Si vous êtes redevable de la taxe sur le logement, vous pouvez bénéficier de déductions familiales obligatoires ou d’allocations facultatives mises en place par votre municipalité (plus de détails). Dans cette partie, vous trouverez comment payer votre impôt sur le logement.

Lire également : Réaliser un diagnostic de performance énergétique (DPE) : comment faire ?

Si vous n’êtes pas touché par la nouvelle réforme ou l’exemption, vous pouvez demander un remboursement total ou partiel à votre centre fiscal (en savoir plus).

Si vous souhaitez en savoir plus sur la taxe sur le logement et si vous êtes préoccupé par la réforme de cette taxe permettant la suppression de la taxe sur le logement en 2020, consultez cet article.

Résumé

Qu’est-ce que la taxe sur le logement et la nouvelle réforme de la TH ?

Qui doit payer la taxe sur le logement ?

Qu’est-ce que la réforme fiscale du logement ?

Qui peut bénéficier de l’allégement ou de la suppression de la taxe sur le logement en 2021 ?

Comment pouvons-nous bénéficier de l’exonération de la taxe sur le logement ?

Soyez exonéré automatiquement de l’impôt sur le logement 2021 grâce à vos revenus

Exonération de la taxe sur le logement en fonction de votre logement

Comment demander une réduction de la taxe sur le logement ?

Comment payer la taxe sur le logement ?

Qu’ est-ce que la taxe sur le logement et la nouvelle réforme de la TH ?

La taxe sur le logement fait partie de l’une des 4 taxes locales payées au profit des collectivités locales. Cela permet de financer les services sociaux, les services scolaires, les installations sportives et culturelles, l’environnement…

Qui doit payer la taxe sur le logement ?

La taxe sur le logement est due pour chaque personne qui occupe un logement, que ce soit en tant que locataire, locateur ou gratuitement . Le montant dépend de la superficie du logement occupé, de l’équipement et de la zone résidentielle qui est regroupée sous le terme valeur locative cadastrale. Il s’agit de plus de 30 millions de logements.

Il est calculé en fonction de la composition de la famille et du revenu perçu par tous les occupants. La taxe est payée par la ou les personnes qui jouissent des locaux le 1er janvier de l’année d’imposition.

Dans certains cas, en fonction de la situation du demandeur et du logement, il est possible de bénéficier d’une diminution du montant dû appelé « exonération » voir de l’effacement appelé « exemption ».

Qu’est-ce que la réforme fiscale du logement ?

La réforme de la taxe sur le logement est entrée en vigueur en 2018. Cette réforme finira par éliminer taxe sur le logement sur les résidences principales. Pour 80 % des ménages fiscaux, le montant de la taxe sur le logement a été réduit de 30 % en 2018 et de 65 % en 2019.

En 2020, la remise est de 100 % pour 80 % des ménages fiscaux. La taxe sur le logement sera donc définitivement supprimée à partir de cette année pour ces ménages.

Les résidences secondaires ne sont pas touchées par cette réforme de la taxe sur le logement.

Pour les 20 % restants des ménages, ils bénéficieront d’une remise de 30 % en 2021 et de 65 % en 2022.

L’objectif de cette réforme est d’abolir définitivement la taxe sur le logement pour tous les ménages d’ici 2023 pour les résidences principales.

Voici en vidéo les progrès de la réforme de la taxe sur le logement :

Qui peut bénéficier de la allégement ou suppression de la taxe sur le logement en 2021 ?

L’allégement de la taxe sur le logement est assujetti aux conditions des ressources Ce dégrèvement est accordé automatiquement par l’administration fiscale.

Avec le programme de réforme de la taxe sur le logement, la contribution à la taxe sur le logement restant aux dépens des ménages bénéficiant de l’allégement est soumise à une réduction de 100 % en 2020. Les ménages bénéficiaires ne paient donc pas de taxe sur le logement en 2021.

Toutefois, ces ménages restent responsables de la contribution à l’audiovisuel public (PAC). C’est la différence entre l’allégement et l’exonération de la taxe sur le logement. Les ménages exonérés de la taxe sur le logement ne paient pas la PAC, si ce n’est pas votre Dans le cas où vous pouvez toujours bénéficier d’une exemption de frais de télévision en fonction de votre situation.

Retrouvez ci-dessous les seuils pour l’application de l’allégement fiscal 2021 introduit par la réforme de la taxe sur le logement :

La référence le revenu fiscal (RFR) à prendre en considération figure sur l’Avis d’impôt sur le revenu de 2020.

Nombre d’actions Revenu fiscal de référence 100% Relief Seuil de revenu fiscal de référence Réduction du soulagement
1 27 706€ €27 706 < RFR ≤ 28 732€
1,5 35 916€ 35 916€ < RFR ≤ 37 455€
2 44 125€ 44 125€ < RFR ≤ 46 177€
2,5 50 282€ 50 282€ < RFR ≤ 52 334€
3 56 439€ 56 439€ < RFR ≤ 58 491€
3,5 62 596€ 62 596€ < RFR ≤ 64 648€
4 68 753€ 68 753€ < RFR ≤ 70 805€
4.5 74 910€ 74 910€ < RFR ≤ €76 962
5 81.067€ 81 067€ < RFR ≤ €83 119

La réforme a mis en place un système d’allégement décroissant afin d’éviter un effet de seuil.

Si vous êtes touché par une réduction du remboursement, vous bénéficierez d’une réduction partielle de votre taxe sur le logement en 2021. Plus votre revenu fiscal de référence est proche du plafond de revenu fiscal de référence pour un remboursement de 100 %, plus la réduction partielle de la taxe sur le logement sera importante.

Pour savoir si vous êtes affecté par cette réforme fiscale du logement, vous pouvez utiliser le simulateur suivant :

Simulateur de taxe sur le logement

Comment pouvons-nous bénéficier de l’exonération de la taxe sur le logement ?

L’exonération de la taxe sur le logement ne s’applique qu’au logement principal . Il y a plusieurs façons de ne pas payer la taxe sur le logement :

  • Selon le type de revenu que vous recevez (ASPA, AAH…) et si elle ne dépasse pas un certain plafond, vous serez automatiquement exonéré du paiement de la taxe sur le logement
  • Selon le type d’hébergement (résidence étudiante par exemple) ou si le 1er janvier, vous ne vivez nulle part (dans l’hôtel par exemple) alors vous n’aurez pas à payer de taxe sur le logement

L’exonération de la taxe sur le logement permet de ne pas payer la taxe sur le logement ainsi que la contribution à l’audiovisuel public (PAC).

Soyez exonéré automatiquement de l’impôt sur le logement 2021 grâce à vos revenus

Pour ce faire, le demandeur doit se trouver dans l’une des situations suivantes au 1er janvier de l’année concernée (le 1er janvier 2021 pour être exonéré de l’impôt 2021) :

  • Bénéficiaire de l’allocation de solidarité pour personnes âgées (ASPA)
  • Bénéficiaire d’une allocation supplémentaire d’invalidité (ASI)
  • Bénéficiaire de l’allocation d’invalidité adulte (en savoir plus sur l’AAH)
  • Personnes veuves recevant ou non une allocation de veuvage (tous renseignements) ou une pension de survivant
  • Personnes de plus de 60 ans
  • Vous êtes en situation de handicap (en savoir plus sur pension d’invalidité)
  • Étudiants sous conditions de résidence (voir ci-dessous)

Outre les critères ci-dessus, le bénéficiaire ne doit pas dépasser les limites des recettes fiscales de référence :

Revenu fiscal de référence (RFR) à prendre en compte figure sur l’avis d’impôt sur le revenu de 2020.

Nombre de pièces RFR Métropole RFR Guadeloupe Martinique Réunion RFR Guyane RFR Mayotte
1 11 098€ 13 133€ 13 730€ 20 577€
1.25 €12 580 14 702€ 15 620€ 23 408€
1.5 €14 061 €16 270 €17 509 €26 239
1,75 15 543€ €17 752 18 991€ 28 459€
 !  ! 2 €17 024 €19 233 20 472€ €30 678
2.25 18 506€ 20 715€ 21 954€ 32 €898
2.5 19 987€ €22,196m 23 435€ €35 717
2.75 €21 469 23 678€ 24 917€ €37 337
3 22 950€ €25,159 26 398€ 39 556€
1/2 partie supplémentaire 2 963€ 2 963€ 2 963€ 4 439€
1/4 part supplémentaire 1 482€ 1 482€ 1 482€ 2 220€

En tout état de cause, le demandeur ne doit pas être soumis à l’impôt sur le patrimoine immobilier au cours de l’année précédente (ne pas être soumis à IFI 2020 pour une exemption en 2021).

Si vous avez besoin de bénéficier mais ce droit n’a pas été appliqué, contactez le Centre des finances publiques.

Exonération de la taxe sur le logement en fonction de votre logement

Le non-paiement de la taxe sur le logement ne s’applique qu’à la résidence principale en tant que locataire, sous-locataire ou locataire. Attention, être logé gratuitement ne vous exonère pas du paiement de la taxe sur le logement.

Si vous avez déménagé, la taxe sur le logement due est celle du logement que vous occupez le 1er janvier 2020 pour la taxe 2020. Cependant, il y a des cas où vous êtes exonéré :

  • Si vous quittez un logement le 31 décembre pour retourner à votre nouveau domicile le 2 janvier , vous ne payez aucune taxe sur le logement puisque vous n’êtes pas locataire le 1er janvier. Si le logement est inoccupé à compter du 1er janvier, il appartient au propriétaire pour payer le montant dû.
  • Les étudiants qui louent un logement par l’intermédiaire de CROUS ou d’une organisation similaire sont exonérés d’office de la taxe sur le logement. Si l’élève passe par une personne, il/elle devra le faire.
  • Si vous louez une chambre chez l’habitant pour les services aux personnes âgées  : Vous n’avez pas de contrat de location. Le paiement de l’hébergement se fait par le biais de services que vous donnez directement au propriétaire (shopping, nettoyage…).

Le logement doit être occupé seul ou avec le conjoint, ou avec des personnes à charge pour le calcul de l’impôt sur le revenu ou avec des personnes recevant l’allocation de solidarité aux personnes âgées ou l’allocation supplémentaire d’invalidité.

Quelles sont les allocations fiscales pour le logement pour réduire le montant ?

Si vous êtes redevable de la taxe sur le logement résidence principale, vous pouvez bénéficier d’allocations. La valeur locative cadastrale de votre logement principal est ainsi réduite, ce qui permet une diminution du montant de la taxe sur le logement.

Il existe différents types de déductions.

Indemnités obligatoires pour personnes à charge

La valeur locative de votre résidence principale est automatiquement réduite par une indemnité pour charges de famille.

Cette indemnité obligatoire pour charges à charge est égale, en pourcentage de la valeur locative moyenne des logements dans la municipalité, à :

  • 10 % pour les 2 premières personnes à charge
  • 15% pour chaque personne suivant le chargement

Les personnes à charge sont les suivantes :

  • Vos enfants lorsqu’ils sont pris en compte lors du calcul de votre impôt sur le revenu. Si vous déduisez la pension alimentaire de votre revenu imposable, votre enfant ne sera pas considéré comme à charge.
  • Vos ascendants et ceux de votre conjoint, âgé de plus de 70 ans ou infirmes, qui vivent avec vous et qui bénéficient d’un revenu inférieur à certaines limites (voir le tableau des plafonds de revenu pour l’exemption)

Dans les départements d’outre-mer, l’indemnité obligatoire pour charges de famille est égale à 5 % de la valeur locative moyenne des locaux résidentiels de la municipalité pour chaque personne à charge. Le conseil municipal peut décider si ce taux doit être doublé.

Les déductions fiscales facultatives pour le logement

Outre l’allocation obligatoire, les autorités locales peuvent décider d’appliquer des allocations facultatives pour les résidences principales :

  • application d’un abattement fixé entre 1 % et 15 % de la valeur locative moyenne des logements dans la commune concernée
  • demande pour les personnes à faible revenu d’une allocation fixée entre 1 % et 15 % de la valeur locative moyenne des logements dans la commune concernée
  • demande pour les personnes handicapées d’une allocation fixée entre 10 % et 20 % de la valeur locative moyenne des logements dans la commune concernée. Pour obtenir cette allocation, vous devez remplir le formulaire Cerfa N°13573*01. Ce formulaire doit être envoyé à votre service fiscal avant le 1er janvier de l’année où vous demandez l’allocation.

Avec la réforme de la taxe sur le logement amorcée depuis 2018, les allocations volontaires sont moins utilisées en raison des remises accordées à 80% des ménages. En 2020, ces 80 % des ménages ne paieront pas la taxe sur le logement.

Certaines municipalités peuvent décider d’appliquer une augmentation de la taxe sur le logement pour les résidences secondaires.

Comment demander une réduction de la taxe sur le logement ?

Si vous ne remplissez pas les critères d’exemption ou d’exonération automatique de la taxe sur le logement, vous pouvez toutefois envoyer une demande exceptionnelle de remboursement total ou partiel au centre fiscal dont vous dépendez. L’adresse apparaît sur votre avis fiscal.

Aucun formulaire spécial n’est requis . Les demandes peuvent être faites :

  • Par écrit en envoyant une lettre à l’adresse du centre dont vous comptez sur votre feuille de déclaration fiscale.
  • Directement en visitant le centre fiscal : une carte de visite est signée par le contribuable

La demande doit être signée. . Il doit contenir les informations nécessaires pour vous identifier : nom, prénom, numéro de taxe, adresse fiscale et montant de taxe.

La lettre doit contenir le motif de votre demande et fournir les documents nécessaires à l’examen de votre dossier. (livret familial, certificat RSA, preuve de perte de revenu, copie du certificat de divorce…). Vous devez expliquer et justifier pourquoi vous ne pouvez pas payer votre taxe sur le logement.

Attention, votre demande ne vous donne pas un sursis de paiement. Vous devez toujours payer votre taxe sur le logement ou les poursuites contre les risques.

Le centre fiscal vérifie le comportement du contribuable (déclaration à temps, paiement de la dette dans d’autres années) et les efforts déjà faits pour se libérer de la dette.

L’administration dispose de 2 mois pour vous répondre . Après ce délai, la demande est considérée comme rejetée. Il est porté à 4 mois si votre demande est jugée complexe. Dans ce cas, vous serez avisé par la poste de la période supplémentaire avant l’expiration de la période de 2 mois.

À noter : n’importe qui peut demander une réduction de la dette. Si vous avez de faibles revenus ou que vous êtes dans une situation difficile, envoyez simplement votre demande au Centre fiscal qui examinera votre dossier. L’autre option en cas de difficulté à payer est de demander un stupéfiant.

Comment payer la taxe sur le logement ?

Au cours du dernier trimestre de l’année, vous recevez un avis d’impôt pour la taxe sur le logement.

Cet avis fiscal doit fournir les renseignements suivants :

  • Le montant à payer
  • Les éléments utilisés comme base de calcul de cette taxe
  • Date limite de paiement
  • Les moyens de paiement possibles

La taxe sur le logement et la contribution à l’audiovisuel public (si vous êtes redevable) figurent sur le même avis fiscal et sont payables en même temps.

Pour payer votre impôt foncier, vous avez les options suivantes en fonction du montant de l’impôt dû :

Si le montant dû est de 300 euros à 1000 euros :

  • Payez directement en ligne : sur le site fiscal ou sur l’application Impots.gov sur votre smartphone ou tablette
  • Débit dû : Le débit est effectué 10 jours après la date limite de paiement. L’abonnement au débit est effectué sur le site fiscal ou sur la demande fiscale.
  • Par mois : l’abonnement au paiement mensuel est effectué sur le site fiscal ou sur l’application Impots.gov
  • Par chèque écrit au Trésor et adressé au Centre fiscal figurant sur l’avis fiscal
  • Par titre de paiement interbancaire (astuce sepa) : l’Astuce apparaît dans l’avis fiscal. Vous devez signer, dater, vérifier l’exactitude de vos coordonnées bancaires et les envoyer aux taxes. Le paiement par pourboire est encaissé à la réception
  • Par virement bancaire : en donnant un ordre de virement à votre banque
  • En espèces : le paiement est effectué à la caisse enregistreuse de votre centre fiscal
  • Par carte de crédit : le paiement est effectué à la caisse enregistreuse de votre centre fiscal

Si le montant dû est inférieur à 300 euros :

En plus des modes de paiement ci-dessus, vous pouvez également payer en espèces ou par carte de crédit à la caisse enregistreuse de votre centre fiscal.

Si le montant dû est supérieur à 1000 euros :

Le seul moyens de paiement possibles sont les suivants :

  • Payez directement en ligne : sur le site fiscal ou sur l’application Impots.gov sur votre smartphone ou tablette
  • Débit dû : Le débit est effectué 10 jours après la date limite de paiement. L’abonnement au débit est effectué sur le site fiscal ou sur la demande fiscale.
  • Par mois : l’abonnement au mensuel est effectué sur le site fiscal ou sur l’application impots.gov

Pour plus d’informations sur le paiement des impôts, veuillez visiter cette page.

Pour aller plus loin  : Si vous êtes propriétaire de votre maison, vous devez également payer l’impôt foncier chaque année. Sachez qu’il existe des situations (concernant votre maison ou votre revenu) qui vous permettent de bénéficier d’une exonération d’impôt foncier.

❓ Qu’est-ce que la taxe sur le logement ?

Il s’agit d’une taxe locale qui doit être payée par toute personne résidant dans un logement le 1er janvier de chaque année. Son montant varie en fonction de la taille du logement ainsi que de la zone résidentielle Lire la suite

💰 Qui peut bénéficier de l’exonération de la taxe sur le logement ?

Pour 2021, 80% des ménages fiscaux devraient bénéficier de l’exonération de la taxe sur le logement, trouver les plafonds de revenu pour en profiter en cliquant ici.

🏘️ Tous les logements sont-ils assujettis à la taxe sur le logement ?

Non, dans certains cas, la taxe sur le logement ne sera pas réclamée par l’administration fiscale :

  • Si vous n’occupez pas de logement le 1er janvier (vous quittez un logement le 31/12 et déménagez en 02/01)
  • Si vous êtes étudiant et louez un logement Crous
  • En savoir plus

📝 Pouvons-nous demander un remboursement fiscal de la taxe sur le logement ?

Oui, si vous ne bénéficiez pas de l’exonération de la taxe sur le logement, mais que votre situation ne vous permet pas de la payer, il est possible de demander un remboursement partiel ou total (voir procédure).

Crédit photo : © Stock Unlimited

4.7 / 5 ( 4 votes )

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons