Catégories

Prime énergie (ou prime CEE) : quel montant ?

Prime énergie (ou prime CEE) : quel montant ?

La prime énergie, régulièrement surnommée prime CEE ou encore prime C2E, est une prime visant à aider certaines personnes dans un cadre de rénovation thermique. Elle peut également être demandée pour des projets d’économie d’énergie. Cette prime pourtant très importante est encore trop peu connue des particuliers en France, comme de nombreuses autres aides. Si la prime est appelée CEE, c’est notamment, car elle est versée par le dispositif de certificat des économies d’énergie. Cette aide a pour objectif de pousser les particuliers à se lancer dans la rénovation énergétique. Cette prime n’est pas (contrairement à ce que pense beaucoup de personnes) financée par l’État.

Origine de la prime et objectifs

Cette prime CEE a été mise en place en 2005, par la loi POPE. La loi POPE est la loi de programmation de l’orientation de la politique énergétique, et nous verrons plus tard que cette loi est très remise en cause aujourd’hui, notamment avec la hausse du prix des énergies due à l’inflation. Ce dispositif présent dans la vie des Français depuis la présidence de Jacques Chirac, a pour objectif d’encourager la population à effectuer des économies sur les différentes énergies, ces dernières étant un enjeu majeur du 21ᵉ siècle.

A lire en complément : Enduire un mur en parpaing : comment procéder ?

Mais ce que vise réellement cette prime CEE, ce n’est pas tant l’augmentation de la production d’énergie, mais plutôt la rénovation et la meilleure utilisation de celle-ci. En effet, le gouvernement de l’époque avait constaté que les Français avaient tendance à délaisser la qualité de leur énergie au sein même de leur foyer. Ainsi, cette aide vise à la réalisation de travaux thermiques. 

Comment être éligible à cette prime ?

Le principal avantage de cette prime énergie, c’est qu’elle est accessible à n’importe qui. En effet, que vous soyez salarié, fonctionnaire, syndicaliste, ou bien même si vous êtes une entreprise, vous êtes éligible à cette aide du CEE. Pour effectuer votre demande de prime, c’est plutôt simple. Cependant, il y a quelques conditions qu’il faut impérativement remplir si vous souhaitez en bénéficier. Premièrement, il faut que vous fassiez votre demande avant de signer quelconque devis. Ensuite, les travaux que vous allez réaliser grâce à cette prime doivent être effectués par des professionnels RGE (reconnus garant de l’environnement).

Lire également : Comment carreler un sol de garage ?

Les autres conditions pour être éligible à cette prime, sont le fait que les matériaux installés respectent les critères de performance technique. Enfin, il faut que votre dossier soit envoyé au maximum douze mois (un an) après avoir effectué vos travaux d’énergie.

Prime énergie (ou prime CEE) : quel montant ?

Quels sont les avantages de cette prime ?

Outre le fait que cette prime est disponible pour tous, elle présente d’autres avantages de qualité. Par exemple, cela peut servir pour pallier des problèmes d’isolation thermique, qui peut être parfois un problème récurrent dans certains foyers. Cela permet également de réaménager le chauffage. On le sait, notamment dans les zones rurales, les problèmes de chauffage, par le chauffe-eau ou le ballon thermique connaissent beaucoup de soucis. Cette prime peut donc aider les particuliers à pallier ce problème. Cette aide peut tout à fait être demandée également pour des installations d’équipements à énergie renouvelable.

Il est important de préciser que la prime CEE n’est pas limitée à votre logement principal. En effet, si vous possédez par exemple une voire plusieurs résidences secondaires, vous pourrez également bénéficier de cette aide. Cela vous permettra de réaliser des travaux dans vos différentes propriétés. 

Comment obtenir la prime énergie ou CEE ?

La particularité de cette aide est qu’elle s’obtient après coup. En effet, elle ne se demande pas avant la réalisation de travaux thermiques, mais bien après. Comme évoqué plus haut, il vous faudra réaliser et constituer un dossier apportant toutes les preuves que vous avez remplies les différentes conditions de cette aide.

Il faut également préciser comment est versée cette prime. Si vous souhaitez que la prime soit versée avant les travaux, vous avez cette possibilité. Il faudra alors la demander après avoir effectué un devis auprès de l’agence qui s’occupe de vos travaux. Sinon, la prime est versée de manière classique à la réception de votre dossier, après les travaux. Ce type de prime est de l’ordre du remboursement généralement par chèque.

Quel est le véritable montant de la prime énergie ou CEE ?

Le montant de la prime énergie va en fait dépendre de si vous êtes considéré comme un ménage à revenu modeste, ou bien un ménage à revenu classique. Le montant de la prime va également dépendre de combien de personnes constituent le foyer, mais également de la nature des travaux d’énergie que vous souhaitez réaliser.

Ainsi, on retrouve un montant de prime de 2 500 euros et 4 000 euros (revenu modeste) pour des travaux du type remplacement de chaudière à la fois au charbon, au fioul, mais également au gaz. On retrouve également une aide de 50 et 100 euros (revenu modeste) pour le remplacement d’un convecteur d’un appareil électrique performant.

Articles similaires

Lire aussi x