Catégories

L’importance des rupteurs de pont thermique

L’importance des rupteurs de pont thermique

Les ponts thermiques réduisent les performances globales d’une maison. Les ruptures thermiques sont la réponse à ce problème. C’est simple en théorie, mais les ponts thermiques constituent un défi pour les constructeurs de maisons à haute performance depuis des décennies. Découvrez tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

A lire en complément : Comment choisir le meilleur fabricant de fenêtre ?

Qu’est-ce qu’un pont thermique ?

Un pont thermique se produit lorsqu’un matériau plus conducteur (ou peu isolant) permet à la chaleur de traverser facilement une barrière thermique.  Un exemple classique de ce phénomène est l’utilisation de montants en acier pour franchir un mur isolé. L’acier crée un chemin qui permet à la chaleur de sortir de la maison à un rythme beaucoup plus élevé que le reste du mur.  Il est souvent caché – le plus courant étant les montants du mur – mais vous devez le garder à l’esprit lorsque vous pensez aux pertes de chaleur (et aux factures de chauffage) de votre maison.

Les zones de l’assemblage du mur peuvent transférer la chaleur plus rapidement que l’isolant qui les entoure, comme les montants, les plaques, les chevêtres et les poteaux muraux. Pour éviter cela, des règlementations doivent être respectés par les constructeurs de maison, en savoir plus.

Lire également : Comment choisir le meilleur serrurier ?

Mais il ne s’agit pas seulement de respecter le code, il s’agit aussi de la facture énergétique. Les prix de l’énergie ont tendance à augmenter, donc investir dans la réduction de la consommation d’énergie est un investissement qui rapporte plus chaque année.

Un autre problème lié aux ponts thermiques dans les murs isolés est l’accumulation d’humidité. Vous pouvez la voir à l’intérieur de la maison sous la forme de taches sombres qui télégraphient les éléments de l’ossature. Cela se produit sur les plafonds et dans les placards où beaucoup d’éléments d’ossature sont écrasés ensemble. Ce phénomène est souvent appelé « fantôme » parce que l’air frais et humide attire la poussière et forme des lignes sombres sur le plafond qui « cachent » les solives.

Comment prévenir un pont thermique

Ainsi, si le pont thermique permet à la chaleur de s’échapper plus rapidement du bâtiment, une rupture de pont thermique, ou barrière thermique, permet de bloquer cette voie. Scientifiquement parlant, il s’agit d’un « élément de faible conductivité thermique placé dans un assemblage pour réduire ou empêcher le flux d’énergie thermique entre les matériaux conducteurs ».  Par exemple, le vitrage isolant constitue la rupture thermique des fenêtres. L’air ou le gaz entre les vitres empêche l’énergie thermique conductrice de traverser le verre.

Dans les bâtiments à ossature métallique ou en bois, le fait d’envelopper l’enveloppe du bâtiment d’une couche d’isolation continue permet d’éviter les ponts thermiques. Cependant, les problèmes courants à surveiller sont les discontinuités dans l’isolation, en particulier aux jonctions et autour des ouvertures. Les matériaux isolants, tels que la mousse rigide, doivent être coupés pour s’ajuster étroitement les uns aux autres et scellés à l’aide d’un ruban à rupture de pont thermique pour éviter les discontinuités.

Articles similaires

Lire aussi x