Catégories

Quel engrais pour les cucurbitacées ?

Quel engrais pour les cucurbitacées ?

Le meilleur est parfois l’ennemi du bien… et le jardinier veut souvent trop bien faire.

Aucune mauvaise herbe ne devrait faire saillie dans son potager. Ses plantes doivent être resplendissantes, bien nourries avec des matériaux azotés si verts et surtout ils/elles ne doivent jamais manquer d’eau

A découvrir également : Comment choisir ses équipements de jardin ?

Mais est-ce vraiment ce dont un légume fruitier a besoin ?

Voyons comment aborder cette question dans un potager naturel.

Lire également : Comment recycler les déchets alimentaires ?

Comment se forme un fruit ?

« Dois-je enlever les petites fleurs qui poussent sur mes pieds de tomate ?  »

« Comment inhiber la production de fleurs de tomate ?  »

Voici deux exemples de termes de recherche utilisés par les internautes avant de visiter mon blog (source Google Analytics).

Si seulement pour ces 2 internautes, une petite précision élémentaire est donc requise :

Tout fruit provient d’une fleur (au moins à ma connaissance… J’ai un doute soudain… n’y aurait-il pas d’exception qui confirme la règle ?) et ainsi , sans floraison, pas de fructification !

De l’instinct de reproduction des plantes

Plante de concombre en fleur Posons-nous une question simple : qu’est-ce qui peut encourager fortement un être vivant à se reproduire ?

Répondre l’instinct de survie.

Ainsi, une plante, une fois que sa survie sera menacée, cherchera à se reproduire.

Cependant, comme nous l’avons vu plus haut, la reproduction des fruits (d’où aussi les légumes fruitiers) passe par un cycle de floraison, de fruits/de maturation.

On comprendra donc qu’une plante bénéficiant de conditions idéales de développement aura tendance à se contenter de pousser… sans chercher à se reproduire. Résultat : une floraison limitée, et donc aussi peu de fruits.

Au contraire, une plante qui a subi un certain stress va s’empresser de fleurir pour assurer la continuité de ses espèces.

Donc, nous allons voir comment promouvoir cette reproduction instinct dans les légumes fruitiers (le principe est le même pour les arbres fruitiers ou même pour les plantes ornementales à fleurs).

« Stress » une plante pour une belle fructification

Bien sûr, il ne s’agit pas d’abus ou de risque de condamner la plante cultivée.

Non, le but est en quelque sorte lui envoyer un message subliminal l’encourageant à assurer la survie de son espèce par la floraison.

Selon ma propre expérience (qui ne m’engage que), on peut facilement et utilement jouer sur 2 paramètres pour favoriser la floraison et donc une fructification abondante : limiter l’apport d’azote et priver ponctuellement la plante aqueuse.

Limiter l’apport d’azote

Je reçois assez souvent des messages comme « mes pieds de courgettes sont excellents mais il y a très peu de fruits… »

La raison est très souvent un excès d’azote Floraison sur pied d’aubergine .

En effet, l’azote est le principal agent du développement de la végétation.

Ainsi, a légume stimulé avec un engrais hautement azoté développera un feuillage important… et ne sera pas encouragé à se reproduire . La floraison, et par conséquent la fructification, est susceptible d’être significativement affectée.

Évitez également les engrais minéraux azotés (même organiques), le guano ou d’autres engrais destinés à stimuler la plante (personnellement, je n’utilise plus de purine d’ortie, précisément trop riche en azote).

Préférez à cela un compost azote équilibré, potasse (rôle essentiel dans la floraison, bon sucre de fruits) , phosphore (nécessaire à la mise en place et à la maturation correcte des fruits) et autres oligo-éléments .

Un apport complémentaire de cendres de bois sera également apprécié à partir de vos fruits et légumes.

Consoude, beaucoup, arrosage des pieds ou pulvérisation fournit une fertilisation complémentaire parfaitement adaptée aux fruits légumes (En savoir plus sur la consoude)

Sinon, utiliser un engrais organique commercial (utilisable en bio bien sûr), destiné aux fruits et légumes et dosé approximativement N (4) P (8) K (12).

Priver la plante de l’eau

Une plante privée d’eau pendant un certain temps fleurira rapidement Bouquet floral sur pied de tomates (Par exemple, essayez avec une salade : privez-la de l’eau au milieu de l’été et vous verrez que rapidement il s’élèvera à fleurir).

Ainsi, après avoir planté des légumes fruitiers (tomates, concombres, aubergines, poivrons, melons, haricots, courgettes et autres courges…), arrosez copieusement au pied pour assurer la récupération.

Ensuite, arrêtez l’arrosage pendant au moins 8-10 jours (2-3 semaines si les semis sont mousseux) .

Vous devriez alors être en mesure d’observer une superbe floraison, synonyme de fructification en conséquence et donc de belles récoltes !

Après cette période de privation, arrosez copieusement au pied (mais sans noyade) pour permettre un bon réglage…

De même, évitez alors arroser trop souvent, mais en espacant l’arrosage au moins comme indiqué ci-dessus.

Vous serez en mesure d’envisager des récoltes continues et abondantes de tomates, aubergines, poivrons, courgettes, melons, concombres (dont ils ne devraient pas être privés d’eau pendant la formation des fruits parce que le risque d’amertume…).

Ici, je livre une expérience personnelle, basée uniquement sur l’intuition et l’observation. Vos expériences, commentaires et commentaires sont les bienvenus pour réfuter ou renforcer l’idée abordée dans cet article.

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons