Catégories

Repiquer des carottes : comment doit-on s’y prendre ?

Repiquer des carottes : comment doit-on s’y prendre ?

Les carottes font partie des légumes les plus consommés et qui possèdent assez de vertus. Bien que leur utilisation pour la préparation des repas ne soit d’aucune difficulté, sa culture a de quoi faire douter. En effet, plusieurs techniques sont à appliquer dans le but de favoriser une bonne croissance de ces légumes. Parmi celles-ci, vous pouvez distinguer le repiquage. En quoi consiste le repiquage ? Quelles sont les étapes de cette opération ? Quand appliquer cette technique ? Obtenez les réponses à ses différentes interrogations dans ce guide.

En quoi consiste le repiquage ?

Le repiquage est une méthode qui permet le développement de plantules hors de l’endroit où elles ont été semées. Grâce à ce procédé, la croissance des jeunes plantes ne rencontre pas d’obstacles. En effet, la transplantation permet aux végétaux de bénéficier plus d’espace que lors des semis.

Lire également : Utiliser du marc de café pour les tomates : bonne ou mauvaise idée ?

Par ailleurs, le sol réservé pour les semis est jugé insuffisant pour permettre le bon développement des plantules. Il est alors conseillé de faire un changement d’environnement. Le nouveau terrain (récipient ou terre) doit alors être bien préparé et doit respecter les critères pour la culture des carottes.

Quelles sont les étapes pour repiquer des carottes ?

Le repiquage de carottes est une opération délicate. En premier lieu, avant de repiquer des carottes, il est conseillé de procéder à un arrosage des semis. Après avoir patienté une heure environ, vous pouvez effectuer l’arrachage. Un manque d’attention à ce niveau peut abîmer la racine principale et remettre en cause la réussite de l’opération. Pour cela, veuillez soulever le végétal en commençant par les bords et à l’aide d’un plantoir, une fourchette, etc.

A lire aussi : Comment se mange le basilic ?

Ensuite, vous devez préparer le terrain où les jeunes carottes seront repiquées. Lorsqu’il s’agit d’un récipient, vous devez le remplir de fumier et de compost. Tassez ensuite pour faire un trou qui va accueillir la racine déterrée. Pour un repiquage dans la terre, vous devez vous assurer que le sol est compatible à la culture de carottes. En effet, celui-ci doit être souple et riche en humus. Tout comme pour le récipient, un trou devra être formé dans la terre.

Dans le trou créé, placez la plantule de manière à ce que les racines restent bien droites. Elles ne doivent en aucun cas être repliées. Pour terminer, il vous faut comprimer la terre autour de la plantule et faire un arrosage régulier.

Quand effectuer le repiquage des carottes ?

Toutes les jeunes carottes ne peuvent pas subir un repiquage. Il faut rester attentif au nombre de feuilles que porte chaque plante. Il en est de même pour la hauteur. Les plantules doivent posséder entre deux et cinq feuilles pour être favorables à ce type d’opération. Quant à leur hauteur, elle doit être de 10 centimètres environ.

Par ailleurs, il faut repiquer vos carottes au plus tard à la mi-août. Au-delà, la croissance sera stoppée brusquement lorsque l’hiver apparaîtra.

En somme, le repiquage des carottes est un procédé qui favorise la croissance des plantules. Pour que cette opération soit une réussite, il est nécessaire d’arroser au préalable les plantules. Ensuite, vous pouvez les arracher sans abîmer les racines et les planter dans un autre environnement que vous aurez déjà apprêté.

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons