Catégories

Isolation Grenier : comment isoler son grenier ?

Isolation Grenier : comment isoler son grenier ?

L’isolation d’une maison représente  un excellent moyen d’augmenter son efficacité énergétique. Une isolation adéquate est donc la meilleure façon de protéger votre maison contre des dommages de dingues de glaces. Mais comment isoler son grenier et obtenir plus de rentabilité dans l’économie de l’énergie ? Nous répondons à toutes ces préoccupations dans cet article !

Isoler le toit ou plancher du grenier ? 

Cette question se fait récurrente lorsqu’il s’agit d’isoler son grenier. Mais sachez que l’isolation de votre grenier dépendra de l’usage que vous en faites. En effet, si vous l’utilisez uniquement pour comme débarras, le choix le plus judicieux serait d’isoler le plancher de votre grenier. Si vous souhaitez par contre utiliser le grenier comme habitat, vous devrez isoler le toit. Toutefois, vous avez la possibilité de les faire pour une isolation parfaite !

A lire aussi : Quelle est la meilleure assurance habitation ?

Isoler le plancher du grenier

En matière d’économie (coûts de chauffage), l’isolation du sol du grenier est la plus indiquée. En effet, la chaleur des chambres ne s’échappe plus vers le grenier. Ceci vous permettra de faire assez d’économie sur vos coûts  de chauffage. Parlant du prix, l’isolation du sol coûte moins cher et selon la construction du plancher, la méthode d’installation diffère !

Isolation du grenier : structure porteuse en bois

Si le plancher de votre sol n’est pas très solide, il peut être isolé en faisant un remplissage entre les solives avec un matériau isolant. Il existe plusieurs types de matériaux isolants pour le plancher. Mais pour une isolation d’un plancher de grenier, les panneaux isolants en laine minérale s’y prêtent particulièrement bien. L’idéal serait d’atteindre une épaisseur de 15 à 23 centimètres. Cela permet d’avoir un bon rapport entre coûts et économies.

Lire également : Quels sont les avantages d'utiliser l'outil Shower & Co ?

Les flocons minéraux peuvent être également utilisés à défaut d’avoir de la laine minérale.  Avec ou sans la mousse en polyuréthane (PUR). Notez que vous devez également prévoir un écran pare-vapeur attaché au côté intérieur de la construction, aligné au côté chaud. Si le sol n’est pas fréquemment utilisé, optez pour des bois bon marché (panneaux à particules orientées). 

Isolation du toit

Isolation du toit : par l’intérieur

Pour isoler un toit, il très important que l’espace entre les chevrons soit entièrement rempli d’un isolant dans une couche suffisamment épaisse. Avec de la laine médicale ou de la laine de roche, appliquez une couche de 15 à 20 centimètres. Au-dessus de votre matériau isolant, appliquer un écran pare-vapeur. Vous obtiendrez ainsi une atmosphère agréable moins susceptible aux variations de température. 

Isolation du toit : par l’extérieur

Cette option est applicable dans le cas où le toit de votre maison doit être entièrement remplacé par exemple. De ce fait, il existe plusieurs panneaux de matériau isolant disponible et déjà pourvu de planchettes. Vous l’aurez compris, cette option est à envisager dans les mesures les plus drastiques. Si votre toit doit être rénové et que votre grenier à une finition impeccable, c’est une option à considérer. Toutefois, nous vous conseillons une isolation par l’intérieur.

 

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons